Les autres certifications

Haute Valeur Environnementale (HVE)

La certification Haute Valeur Environnementale correspond au niveau le plus élevén le niveau 3, de la certification environnementale des exploitations.

Cette certification individuelle ou collective destinée à toutes les filières est une démarche volontaire basée sur 4 thématiques environnementales : la prospection de la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et la ressource en eau. Elles est constituée de trois niveaux de progression environnementale :

  • Niveau 1 : il certifie la maîtrise de la réglementation environnementale et la réalisation par l’agriculteur d’une évaluation de son exploitation au regard des cahiers des charges des niveaux 2 et 3 ;
  • Niveau 2 : il correspond au respect par l’exploitant d’un cahier des charges comportant des obligations de moyens permettant de raisonner ses apports en intrants et d’en limiter les excès. Ainsi, de nombreuses démarches existantes peuvent être reconnues au sein de ce niveau ;
  • Niveau 3 : appelé aussi “Haute Valeur Environnementale (HVE)” : il exige des obligations de résultats mesurés par des indicateurs de performances environnementales. Les produits agricoles transformés ou non, certifiés par un organisme tiers agréé, et issus d’une telle exploitation, peuvent porter la mention “issue d’une exploitation à haute valeur environnementale” ou ” Haute Valeur Environnementale” et un logo (facultatif).

 

Encart : Loi « EGALIM » (Loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentation et alimentation sain) :

  • Les SIQO devront intégrer dans leur cahier des charges les exigences de niveau 2 d’ici 2020 – Article 48 

Obligation pour la restauration collective de réaliser, dès 2022, 50 % de ses achats en produits alimentaires de qualité et durable (SIQO, HVE niveau 2, fermier, pêche durable …) dont au moins 20 % de produits biologiques – Article 24

En savoir plus :

https://agriculture.gouv.fr/certification-environnementale-mode-demploi-pour-les-exploitations

https://hve-asso.com/

Contacts : 

  • DRAAF Occitanie : catherine.foyer-benos@agriculture.gouv.fr
  • Chambre d’Agriculture : (à compléter)

Certification « Pêche durable »

Initié dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, ce « label » a été créé pour répondre au souhait de la filière de disposer d’un « label » public adapté à la spécificité de l’activité de pêche.

Il certifie aux consommateurs que ces produits de pêche répondent à des exigences environnementales, économiques et sociales.

Les pêcheries, tout comme les organismes de commercialisation, peuvent disposer de ce label.
Pour être certifiées, les pêcheries doivent respecter 4 exigences du référentiel de l’écolabel, vérifiées par un audit de certification :

  • L’écosystème : Garantir que l’activité de pêche n’impacte pas de manière significative l’écosystème, c’est-à-dire la ressource ciblée mais également les espèces non-ciblées et l’habitat dans lequel la pêcherie évolue.
  • L’environnement : Garantir que l’activité de pêche a un impact limité sur l’environnement : réduire l’énergie fossile, améliorer la gestion des déchets et la prévention des pollutions.
  • Le social : Assurer un niveau satisfaisant de conditions de vie et de travail à bord des navires pour les équipages. Les critères portent notamment sur la sécurité et la formation des équipages.
  • La qualité : Garantir un niveau élevé de fraîcheur des produits écolabellisés.