Interprofession Pays d'Oc

L’histoire du vignoble

En Pays d’Oc, l’Homme et la vigne attestent l’une des plus riches histoires de tradition viticole. Depuis 26 siècles, le Pays d’Oc vit au rythme des échanges commerciaux et culturels du bassin méditerranéen. Les grecs, puis les romains exploitent très vite les fabuleux potentiels de cette terre et implantent un vignoble que chantent dès le 1er siècle, Pline l’Ancien ou Strabon. La voie antique « Voie Domitienne » longe le vignoble Pays d’Oc sur plus de 200 km et témoigne de l’implantation 

de la vigne et de la diffusion du vin dans tout l’empire romain. Le Pont du Gard, les arènes de Nîmes, la Maison Carrée de Nîmes renforcent le patrimoine du Pays d’Oc. 

Plus tard, les Pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle traversent le Pays d’Oc pour se rendre en Galice et consolident tout un maillage d’abbayes dans lesquelles les moines mettent à jour des procédés de vinification encore en vigueur aujourd’hui. Le devoir d’hospitalité des moines donne à leurs abbés le titre de « Pater Vinearum», « Pères des Vignes ».

Sous l’Ancien Régime, les vins du Pays d’Oc sont servis à la table des rois de France. Le développement des marchés avec l’Europe du Nord permet de nouveaux échanges.

Sous le règne du Roi Soleil Louis XIV, Paul Riquet érige le Canal du Midi qui relie la Méditerranée à l’Atlantique. Cet ouvrage, aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, ouvre une fenêtre importante aux vins du Languedoc et du Roussillon en Mer du Nord. La demande progresse rapidement et la vigne implantée sur les coteaux descend dans la plaine.

Au XIX siècle, le vignoble se relèvera rapidement des ravages du Phylloxéra. Dans les années 70 et 80, l’ouverture et les exigences du marché international vont amener les vignerons à restructurer leur vignoble. L’orientation des vins de cépages en Languedoc-Roussillon impulsée par le vigneron Jacques Gravegeal et le dynamique chef d’entreprise Robert Skalli, reflète l’illustration d’une entente réussie entre la production et le négoce. La viticulture languedocienne s’est vu offrir un débouché novateur et international au travers de la création d’un nouveau segment en 1987 : le label « Vin de Pays d’Oc » devenu en 2009 « Pays d’Oc Indication Géographique Protégée ».

Le territoire

Le Vignoble du Pays d’Oc s’étend sur les 4 départements du bassin viticole du Languedoc-Roussillon dans la grande Région d’Occitanie : Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault, Gard et 6 communes du sud de la Lozère. Situé en arc de cercle le long de la Méditerranée, il se déploie de la frontière espagnole au delta du Rhône. Ses 120 000 hectares offrent une grande diversité de paysages et des conditions climatiques contrastées. 

Son relief, disposé en gradins tournés vers la Méditerranée, mêle les montagnes et hauts plateaux, les piémonts et plateaux intermédiaires, la plaine littorale.

Le climat en Pays d’Oc est méditerranéen et subit les influences atlantiques à l’ouest et continentales à l’est. Quatre grands vents balayent son territoire : le Mistral, la Tramontane, le Marin et l’Autan. Ces facteurs climatiques assurent un bon état sanitaire des vignes et une maturité naturelle. Une mosaïque de sols confère le caractère des vins Pays d’Oc IGP : argilocalcaire, calcaire, gneiss, schistes, petites graves de bas coteaux

L’offre produits

94% de l’offre Pays d’Oc IGP est dévolue aux vins mono-cépages, c’est-à-dire issus à 100% d’un même cépage. En effet, le vin de cépage correspond à l’ADN du label qui en comptabilise 58 dans son cahier des charges. Une large palette se décline avec des cépages « stars » mondialement connus : Merlot, Cabernet-Sauvignon, Chardonnay, Sauvignon, Viognier, etc. mais aussi des cépages plus confidentiels avec parfois l’accent méditerranéen : Grenache, Vermentino, Syrah, Carignan, etc. Cette diversité de cépages permet une infinité d’expressions aromatiques. La production volumique Pays d’Oc IGP est constante et chaque millésime oscille entre 5,5 millions d’hectolitres et 6 millions d’hectolitres sur les trois couleurs. Les vins rouges prédominent pour 52% de la production et sont suivis des vins blancs à hauteur de 25% et les vins rosés à 23%.

La réforme européenne de l’Organisation Commune des Marché a clarifié au 1er août 2009 la segmentation des vins. C’est ainsi que Pays d’Oc est devenu une Indication Géographique Protégée dépendant de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité).

La constance du sourcing est adossée à une constance qualitative générée par la rigueur de certification et de traçabilité que s’imposent les vignerons du Pays d’Oc. Un Cahier des Charges et un Plan de Contrôle stricts représentent une garantie de qualité et de traçabilité unique pour le consommateur.

Le Syndicat des Producteurs de Vin Pays d’Oc IGP– qui a la fonction d’Organisme de Défense et de Gestion – procède aux contrôles administratifs et organoleptiques chez 100 % des opérateurs et 100% des vins revendiquant la certification Pays d’Oc IGP. Chaque année, 18 000 cuves sont contrôlées, prélevées dans les caves par les agents du Syndicat. Ces cuves sont dégustées anonymement par une Commission de Contrôle qui regroupe 350 dégustateurs répartis en 3 collèges : techniciens (oenologues, coutiers), opérateurs (vignerons et négociants), usagers du produit (sommeliers, consommateurs…).

La non-conformité d’un vin équivaut à la non-obtention du label Pays d’Oc IGP. Dans le cas de conformité, le vin obtient un « passeport », mesure libératoire du vin au plus près de la commercialisation. Ce n’est qu’à partir de cette étape que le vin peut être étiqueté « Pays d’Oc IGP ».

Le processus de certification est audité et garanti tout au long de l’année par l’organisme Bureau Véritas Certification France.

Les chiffres clés

Avec une production de 6 millions d’hectolitres, l’IGP Pays d’Oc pèse plus de 50% de la production viticole du Languedoc-Roussillon, contre 34 % en 2006. Le chiffre d’affaires généré par le marché du vrac (85 % de la production) a plus que doublé depuis 2000, les ventes se répartissent équitablement entre le marché national (52 %) et l’export (48 %).

0
Caves particulières
0
Caves coopératives

12 000

cviticulteurs ; parmi les 175 caves coopératives

120 000

hectares de vignoble sur les

40 000

ha exploités sur le bassin viticole Languedoc-Roussillon

58

cépages autorisés sur les trois couleurs

73%

Les vins Pays d’Oc IGP représentent 73 % des vins produits en IGP en France

94%

des vins IGP français de cépage sont des Pays d’Oc IGP, soit 9 bouteilles sur 10

  • 1.8 : En 2018, les ventes Pays d’Oc IGP en grande distribution française représentent 1,8 million d’hectolitres soit l’équivalent de 240 millions de bouteilles
  • 1er : Pays d’Oc IGP est le premier exportateur français de vins tranquilles en volume.
  • 2.4 : En 2018, les exportations Pays d’Oc IGP dépassent les 2,4 millions d’hectolitres dans 170 pays soit l’équivalent de 320 millions de bouteilles
  • 1er label mondial de vins de cépages à indication géographique
  • 1er IG française productrice de rosé en volumes
  • 1er IG française de vins bio commercialisée en GD France
  • 24 bouteilles de vin Pays d’Oc IGP sont commercialisées dans le monde chaque seconde

Les spécificités

Mesurant la nécessité de préserver son territoire viticole dans le respect humain, Pays d’Oc IGP a initié en 2009 son programme de développement durable et Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) Pays d’Oc Vineyard In Progress®. Cette démarche se décline en actions pour les entreprises volontaires et par l’élaboration d’outils de référence dédiés. Dans sa logique de co-construction d’un cadre de RSE pour son secteur, Pays d’Oc IGP a impulsé et coanimé l’adaptation de la norme ISO 26000 à la filière vin sous l’égide de l’AFNOR normalisation.

Les Cépages Résistants aux maladies cryptogamiques (Mildiou, Oïdium) représentent une piste prometteuse pour une viticulture durable. Ils constituent un des moyens à privilégier car ils correspondent à un système de culture économe en produits phytosanitaires et en phase avec les attentes du consommateur.

Une demande d’intégration au cahier des charges Pays d’Oc IGP de cinq des cépages résistants promulgués par l’arrêté ministériel du 19 avril 2017 est en cours d’instruction par l’INAO :

  • Cabernet Cortis (vin rouge et vin rosé)
  • Cabernet Blanc, Muscaris, Soreli, Souvignier Gris (vin blanc)

Un Plan de Filière Vin Régional acté en octobre 2018 par l’ensemble des acteurs et forces vives de la viticulture de la Région Occitanie, ouvre de nombreuses perspectives pour mutualiser les objectifs environnementaux. La viticulture bio, Terra Vitis, la Haute Valeur Environnementale font partie des nouveaux challenges que le vignoble va devoir relever pour s’inscrire dans une démarche RSE et une offre Green favorisées par un contexte pédoclimatique exceptionnel.

Le bassin viticole du Languedoc-Roussillon ambitionne de démontrer une nouvelle fois dans l’histoire, sa capacité à innover

Contact

Syndicat des Producteurs de Vins de Pays d’Oc et Inter Oc. Domaine de Manse- Avenue Paysagère, 

CS 70026 Maurin 

34973 Lattes Tel : 04.67.13.84.20

www.paysdoc-wines.com