POULET DES CEVENNES OU CHAPON DES CEVENNES

POULET DES CEVENNES

Son histoire

Dans les années 1900, de nombreux concours avicoles reconnaissent la qualité des volailles des Cévennes. Dans les années 1950, la production industrielle de volailles se développe. Elle ne satisfait pas le consommateur cévenol qui veut retrouver le goût d’un poulet authentique. Les éleveurs cévenols font alors le choix de la souche cou-nu, souche rustique adaptée à courir et réputée pour leur croissance lente et leur qualité de viande exceptionnelle. Depuis plus de 20 ans, la filière « Poulet des Cévennes » ou « Chapon des Cévennes » a acquis une forte notoriété grâce à l’engagement des éleveurs du groupement pour la production de volailles haut de gamme réputées pour leurs qualités gustatives.

Ses caractéristiques :

Les « Poulets des Cévennes » ou « Chapons des Cévennes » ont accès à des parcours rocailleux, enherbés et arborés, tout à fait singuliers puisqu’ils découlent directement de la géologie, de l’hydrographie, de la climatologie et du couvert végétal des Cévennes.

Ces parcours, modelés par la nature cévenole et entretenus par les hommes, sont typiques et uniques, garantissant ainsi le lien au territoire du produit IGP.

Ils permettent à la volaille de trouver des compléments de nourriture en sus de l’alimentation de qualité qui lui est apportée : herbe, thym, bruyère, lavande sauvage, pourpier, renouée des oiseaux, espèces végétales des prairies naturelles (dactyle, fétuque, luzerne, trèfle,…), jeunes pousses d’arbre, baies, fruits (pommiers, cerisiers), insectes… Il est indéniable que cela participe à rendre la chair goûteuse.

Sa production :

Le produit « Poulet des Cévennes » ou « Chapon des Cévennes » se caractérise par sa réputation acquise depuis des dizaines d’années, l’alimentation et surtout par la typicité des parcours cévenols auxquels ont accès les volailles.

L’alimentation de ces volailles est composée au minimum de 3 céréales et l’utilisation du maïs et du sorgho participe naturellement à la coloration des poulets jaunes.

La durée d’élevage longue du poulet des Cévennes est de 84 jours minimum, celle du chapon des Cévennes est de 150 jours minimum, permet d’obtenir une viande plus ferme et plus goûteuse.

Air Géographique de production

L’aire de production concerne 426 communes sur quatre départements (Gard, Ardèche, Lozère et Hérault).

Économie

Nombre de producteurs : 13

Volume de production : 240.000 poulets labellisés et 4.400 chapons labellisés pour l’année 2019

Point de vente

Contact

ODG Syndicat Malvoisine

6 allée du 6 juin 1944
91410 DOURDAN 

Tel : 01 64 59 65 85
www.malvoisine.com