irqualim occitanie

Télétravailler ne rime pas avec oisiveté

Qui n’a pas déjà entendu « Pff le télétravail, si c’est pour que l’on ne voit pas ce que font les gens, non merci ! ». Aujourd’hui le débat sur le télétravail s’apparente aux clichés auxquels peuvent être confrontés les responsables de relations presse ou les community managers. C’est bien connu : les attachés de presse voyagent et mangent au restaurant et les community managers passent leurs journées sur Facebook et Instagram à regarder leurs amis en vacances. Même s’il témoigne de son efficacité, le télétravail est suspect, parce qu’il se déroule en dehors du contrôle visuel.

Pourtant, aujourd’hui, s’arc-bouter sur le télétravail devient anachronique. Il y a le contexte sanitaire, évidement mais avant lui la prise de conscience environnementale et puis soyons fous pourquoi pas la qualité de vie au travail.

Tout est une question d’équilibre. On peut maintenir la continuité professionnelle, garder le contact et stimuler la performance. Il suffit juste, pour les professions qui le permettent bien sûr, d’allier professionnalisme, outils informatiques, agilité et confiance.

Pendant le confinement, l’équipe de l’IRQUALIM a maintenu son activité et s’est adaptée à un nouveau mode de fonctionnement. Elle n’a pas moins travaillé. Elle n’a pas moins produit. Elle s’est réinventée. Heureux de se retrouver (en présentiel ou en distanciel), nous avons décidé de réenchanter notre quotidien avec détermination et optimisme. Par notre accompagnement, nous espérons que nous contribuons à réenchanter le vôtre également. Chacun en a bien besoin. Prenez soin de vous et des vôtres.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn